Droits et devoirs

 

 

L’activité de sapeur-pompier volontaire ouvre droit :

 

 

à une protection sociale en cas d’accident survenu ou de maladie contractée en service (prise en charge

   des frais médicaux par le Sdis19 et d’un revenu complémentaire dans certains cas)

 

à la perception d’indemnités horaires dont le taux est fixé en fonction du grade et de l’activité.

 

Ces indemnités ne sont soumises à aucun impôt ni prélèvement social.

Elles sont cumulables avec tous revenus ou prestations sociales.

 

Le montant de l’indemnité horaire de base des sapeurs-pompiers volontaires est fixé comme suit (arrêté du 10 juin 2020) :

 

GRADE MONTANT INDEMNITES/HORAIRE
Sapeur 7,92 €
 Caporal  8,50 €
Sous-officier 9,60 €
Officier 11,21 €

à une prestation de fidélisation et reconnaissance, versée à la retraite.

 

Conditions : avoir 55 ans et 20 ans et plus d’ancienneté de sapeur-pompier volontaire (15 ans d’ancienneté pour les personnels réformés pour motif médical).

 

Montants minimaux annuels (PFR1) :

 

Au moins 20 années de service
488,27 €
Au moins 25 années de service
 976,53 €
Au moins 30 années de service
1 464,80 €
Au moins 35 années de service
1 953,05 €

 

 

L’activité de sapeur-pompier volontaire est soumise à certaines obligations

 

Au respect de certaines valeurs énoncées dans la charte nationale du volontariat.

Ce document sera signé dès le recrutement et engagera le sapeur-pompier tout au long de son engagement.

 

Consultez la charte