SDIS 19 Service Départemental d'Incendie et de Secours en Corrèze, sapeurs pompiers

  Le SDIS de la Corrèze vend occasionnellement aux enchères du matériel réformé.

Pour enchérir, cliquer sur le lien ci-dessous :

 

http://www.webencheres.com/sdis-19

 

Dernière actualité

SAPEUR - POMPIER VOLONTAIRE : POURQUOI PAS VOUS ?

Les sapeurs-pompiers volontaires un maillon indispensable du modèle français de sécurité civile.

En France, parmi les 245 800 sapeurs-pompiers en activité sur l’ensemble du territoire, près de 193 000 sont des volontaires. Engagés au sein d’un centre de secours proche de chez eux ou de leur lieu de travail, ils effectuent des gardes et des astreintes en fonction de leurs disponibilités professionnelles et de leur vie de famille.

Afin de contribuer à pérenniser ce modèle, le Président de la République a annoncé, lors du congrès national des sapeurs-pompiers d’octobre 2013, la conduite d’une campagne de communication pour la promotion de l’engagement citoyen que représente le volontariat chez les sapeurs-pompiers.

Dans ce cadre, le ministère de l’Intérieur a conçu, en partenariat avec la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF), une campagne à destination du grand public, lancée le 13 juin 2014 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur, à la veille de la Journée nationale des sapeurs-pompiers.

Cette campagne valorise l’image du volontariat dans une optique plus large que celle d’une campagne de recrutement traditionnelle, notamment par une diversification des publics visés afin d’aller au-delà de la cible jeune, déjà bien couverte par les dispositifs de communication existants.

Il s’agit de toucher des personnes déjà engagées dans la vie active et qui ont la volonté de donner de leur temps pour les autres mais qui n’auraient pas immédiatement pensé au volontariat chez les sapeurs-pompiers. Une priorité est donnée aux 30-45 ans vivant dans les territoires ruraux et périurbains. Les femmes constituent aussi une cible privilégiée pour élargir le « vivier » des volontaires.

Pour en savoir plus, cliquer sur la bannière ci-dessous...

Collision entre un train et une voiture sur la commune de Brive

Le 15 novembre, peu avant 18h, les sapeurs-pompiers de Brive sont engagés pour un accident sur la voie publique entre une voiture et un train. A leur arrivée sur les lieux, la voiture percutée par le train, se trouve sur le toit. Heureusement les occupants de la voiture ont pu sortir de leur véhicule avant la collision.

Néanmoins un piéton a été renversé par une voiture en s’approchant de l’accident. Ce dernier a été transporté au centre hospitalier de Brive.

 

Accident grave sur l’A20

 

Le mercredi 12 novembre, peu avant 19h, le CTA de la Corrèze est alerté pour un accident sur l’autoroute A20 au point kilométrique 230 dans le sens Paris/Toulouse.

Un véhicule a percuté violemment une voiture qui se trouvait en travers de la voie.

 

Pour secourir les 5 victimes dont 2 blessées gravement, une trentaine de sapeurs-pompiers ont été mobilisés. L’hélicoptère du SAMU 87 sollicité pour effectuer un transport vers le CHU Limoges s’est posé sur l’autoroute, ce qui a nécessité une interruption de la circulation.

 

 

Moyens engagés :

- 5 véhicules de secours et d’assistance aux victimes - VSAV

- 1 véhicule de secours routier - VSR

- 1 fourgon pompe tonne - FPT

- 1 véhicule poste de commandement et signalisation - VPC

- 3 véhicules légers - VL

- 2 équipes SMUR

 

 

Le GRIMP en renfort des sapeurs-pompiers de Neuvic

 

Le samedi 15 novembre en début d’après-midi, le centre de traitement d’alerte reçoit une demande de secours pour la chute d’une femme dans les bois au lieu-dit « le moulin de Chambougnol » commune de Lamazière Basse.

 

Sur place, les sapeurs-pompiers du CIS Neuvic effectuent les premiers gestes de secours. Parallèlement ils demandent l’intervention de l’unité GRIMP pour réaliser en toute sécurité le brancardage, rendu difficile par la topographie du site, de la victime âgée d’une soixantaine d’année, blessée à la cheville.

La victime sera ensuite transportée par le VSAV au centre hospitalier.

 

Un nouvel officier recruté au centre de secours principal de Brive

Ltn Alain Veneau
Ltn Alain Veneau

 

 

1) Quel est votre parcours professionnel ?

 

C’est l’activité de sapeur-pompier volontaire débutée en 1996 à l’âge de 16 ans au sein du SDIS de la Seine et Marne qui m’a donné l’envie de devenir sapeur-pompier professionnel (SPP), objectif que je concrétise en obtenant mon concours de SPP non officier puis en étant recruté en tant que SPP 2ème classe au sein du SDIS de l’Essonne en janvier 2003. J’ai ensuite obtenu mon concours d’officier en 2010 et, à l’issu de ma formation d'intégration de lieutenant, été affecté comme officier superviseur au CODIS de l’Essonne pendant 3 années. J’ai également tenu les fonctions de chef de groupe sur le secteur d’Evry. Après un court passage au service prévention du SDIS de l’Essonne j’ai rejoint le SDIS de la Corrèze en septembre de cette année en tant qu’officier de garde et chef de groupe au CSP de Brive la Gaillarde.

 

2) Qu'est ce qui a motivé votre mutation, et pourquoi la Corrèze ?

 

Après plus de 10 années passées au sein du SDIS de l’Essonne j’ai souhaité, à un moment clé de ma carrière, rejoindre un SDIS à taille humaine et propice à mon épanouissement professionnel. Les responsabilités de chef de groupe au sein d’un centre de secours à forte sollicitation opérationnelle mais aussi celles liées à mon emploi fonctionnel en tant que responsable du service volontariat notamment, cadrent parfaitement avec mes motivations et mes ambitions. Par ailleurs le département de la Corrèze me semble être le lieu idéal pour le bien être de ma famille.

 

3) Depuis votre arrivée, quel est votre 1er ressenti professionnel ?

 

Depuis mon arrivée j’ai un ressenti très positif tant au niveau humain que professionnel. J’ai reçu un très bon accueil de la part de la direction, des cadres et officiers du SDIS ainsi que des personnels du CSP de Brive la Gaillarde où le niveau de compétence est très satisfaisant.

 

Feu d’habitation individuelle sur la commune de Tarnac

En début d’après-midi un appel arrive au CTA : un habitant du lieu-dit « le trech » à Tarnac, distingue de la fumée sortant du toit d’une maison d’habitation.

Aussitôt les sapeurs-pompiers de Peyrelevade sont déclenchés. En arrivant sur les lieux ils ont à faire face à un feu d’habitation. Ils mettent en œuvre une lance à débit variable afin de stopper la propagation du feu. Des renforts en provenance d’Ussel, de Bugeat et de Saint-Angel viendront renforcer le dispositif et permettre de maîtriser et éteindre l’incendie qui se limitera aux combles et au premier étage.

 

Réunion d’information des maires de la Corrèze sur l’organisation et le fonctionnement du SDIS

À la suite des élections municipales de début d’année, le président du Conseil d’administration du SDIS, Robert Pénalva, avait convié le jeudi 6 novembre 2014 au centre d’incendie et de secours de Tulle l’ensemble des maires de la Corrèze à une réunion d’information relative notamment au fonctionnement du SDIS et à son financement.

Cent treize maires ou leurs représentants ont répondu présent à cette invitation, montrant ainsi l’intérêt qu’ils portent aux services d’incendie et de secours corréziens, et leur volonté de mieux les connaître.

A cette occasion, un « Mémento du maire », composé de fiches thématiques permettant notamment d’appréhender l’activité du SDIS et les relations privilégiées qui existent entre le SDIS et les mairies, leur a été remis.

 

Robert Pénalva - Président du CASDIS
Robert Pénalva - Président du CASDIS

C’est par une courte réunion que commençait cette soirée où le président soulignait, s’il en était encore besoin, que le SDIS est un établissement performant et moderne avec une efficacité opérationnelle reconnue par l’ensemble de la population.

Pour ce faire, cela n’est pas moins de 1 409 agents dont 1 209 sont des sapeurs-pompiers volontaires, 153 des sapeurs-pompiers professionnels et 47 personnels administratifs, qui œuvrent afin de garantir le meilleur niveau de sécurité aux corréziens.

Le président précisait aussi que les ressources financières des services d’incendie et de secours sont à appréhender dans le contexte économique et social difficile que nous vivons actuellement.

Avec le conseil d’administration du SDIS, il mène une politique visant à limiter l’évolution de ses dépenses de fonctionnement afin de ne pas trop peser sur les collectivités, tout en maintenant le niveau de sécurité auquel sont attachés les Corréziens.

 

Joelle Soum - Directeur de cabinet du préfet
Joelle Soum - Directeur de cabinet du préfet

 

 

Madame Joelle Soum, directrice de cabinet du préfet de la Corrèze, prenait à son tour la parole. Elle insistait tout d’abord sur les ressources humaines et l’importance de la mixité avec, en Corrèze, 88% de volontaires.

 

Elle soulignait aux élus présents le rôle important qu’ils devaient jouer pour promouvoir le volontariat, clef de voûte du dispositif de sécurité civile.

 

Elle attirait ensuite leur attention sur l’intérêt que représente l’écriture du plan communal de sauvegarde qui définit l’organisation prévue par une commune pour assurer l’alerte, l’information, la protection et le soutien des populations face à un événement de sécurité civile et invitait les communes qui n’en sont pas encore doté à en élaborer un.

 

Exceptionnellement le directeur départemental des services d’incendie et de secours de la Corrèze, le lieutenant-colonel Ivan Paturel, concluait ces prises de parole.

Lcl Ivan Paturel - DDSIS
Lcl Ivan Paturel - DDSIS

 

 

En s’appuyant sur la projection d’un document PowerPoint, le directeur présentait le « mémento des maires ».

 

Après avoir expliqué l’organisation et le fonctionnement du SDIS, il insistait sur le rôle prépondérant que les maires exercent dans le fonctionne-ment du SDIS, que ce soit en tant que directeur des opérations de secours, en tant que co-financeur du SDIS ou en étant représenté au sein du Conseil d’Administration du SDIS.

 

Il concluait ses propos en exposant l’offre de service que le SDIS leur propose pour ce qui concerne les dossiers de leurs communes liés à la sécurité civile.

Après cette réunion, plusieurs ateliers étaient organisés sur site pour permettre aux élus de découvrir concrètement quelques facettes du SDIS :

 

                      • les missions et le fonctionnement du centre de traitement de l’alerte (CTA),

 

                      • le « secours à personne » avec la présentation d’un véhicule de secours et d’assistance aux victimes et de ses matériels embarqués,

 

                      • la présentation des véhicules types d’intervention qui forment l’armement clas-sique d’un centre d’incendie et de secours corrézien, ainsi que celle de véhicules plus spécifiques tels une échelle aérienne,

 

                      • la maison à fumée du CIS de Tulle qui permet d’assurer la formation des sapeurs-pompiers au port des appareils respiratoires isolants,

 

                      • le rôle et l’importance que revêtent les sapeurs-pompiers volontaires dans le dispositif de sécurité civile.

Si vous souhaitez recevoir en temps réel, toute l'actualité sur l'activité du Service départemental d'incendie et de secours de la Corrèze, contactez notre service communication au 05.55.29.64.21 afin de communiquer votre adresse mail.

Vous avez également la possibilité de communiquer votre adresse mail à l'adresse suivante :

sapeurs-pompiers@sdis19.fr